jeudi 10 août 2017

Médiévales de Bouillon

Vieux motard que jamais, je vous donne rendez-vous à Bouillon pour les Médiévales (ou autour, en tout cas) après-demain toute la journée ! (Godefroid de Bouillon, ça vous dit quelque chose ? Oui, oui, c'était son château !)

Je n'y serai que le samedi mais l'équipe de Séma édition sera là tout le w-e !

Au programme Priscilla Grédé, Lou Ardan, moi-même et pleins d'autres. Je suis une vraie tête de linotte, j'ai peur de mélanger les absents avec les présents (comprenne qui pourra !).

Si vous êtes dans le coin ou que vous ne savez pas quoi faire : on vous attend, les gens !

En plus, ce sera l'occasion de découvrir mon dernier bébé : Coeur de Glace.

L'illustration de couverture par Annick... Si ça, ça ne vous donne pas envie... :)
 Je dis ça, hein...

samedi 5 août 2017

Saigneur du Temps (4)

Et les vacances continuent...

J'ai gagné mon Nano mais j'ai oublié de le valider... Oups ! 

Déjà en août ! Bon, ben tant pis...
Bon, du coup, j'ai écrit 20 000 mots mais vous serez bien obligés de me croire (ou pas) sur parole... ^^;

Je continue mon petit bonhomme de chemin sur le Saigneur du Temps. C'est un pur moment d'archéologie : les pièces du puzzle commencent à apparaître. J'ai les coins et les bords commencent à se former.

J'en suis actuellement à 52 113 sec soit 9 432 mots.

Un petit extrait ?

Le quatrième interlude et le début du chapitre 5, ça vous dit ?

"— Si tu pars…
— Je sais ! Je reviendrai pas !
— N’essaie pas de deviner ce que je vais dire !
— Je n’essaie pas ! Rassure-toi ! J’ai décidé de partir et tu peux pas m’en empêcher !
— Ne sois pas stupide !
— C’est toi qu’es stupide, p’pa !

 
Trente jours après le solstice d’été


5


Je reviendrai pas…
Karen entrouvre les yeux. Il s’est laissé glisser dans cet état entre éveil et repos qui accompagne les longues attentes. Dans son dos, le tronc est solide, l’ancre dans la réalité. En-dessous de lui, les déserteurs se sont installés pour la nuit, le feu de camp n’est plus que braises. Bientôt, en dehors des trois sentinelles, le silence règne… agrémenté de la vie nocturne des bois qui ne se laisse pas perturber par ces envahisseurs.
Le jeune homme sourit, amusé de voir les gardes sursauter et regarder autour d’eux nerveusement. L’un d’eux lève la tête et balaie les frondaisons sans voir la menace qui les surplombe. Dommage pour eux, ils seront les premiers à mourir.
Le premier guetteur n’a pas le temps de sursauter, son dernier souffle le déserte déjà. Karen est une ombre parmi les ombres, le second veilleur n’a pas la moindre chance. Le troisième se retourne, alerté. Une longue aiguille se plante dans son œil et il tombe à son tour.
Une autre ombre atterrit silencieusement dans le camp. Le travail n’est pas terminé. Au matin, aucun, ou presque, ne se relèvera. Karen sait qu’il devrait sans doute ressentir quelque chose. Plus tard, il se sentira mal : en cet instant, il se concentre juste sur sa tâche. Il le doit bien au petit village de Porteval. Ces hommes, dont certains ne sont encore que des adolescents, n’ont pas fait de quartier lors du raid. Ils ont tué tous les villageois qui n’ont pas pu s’échapper. Hommes, femmes, enfants, vieillards… Même les nourrissons n’ont pas été épargnés. C’est pour ça que le seigneur des lieux, un Llaird mineur a fait appel à eux… pour faire passer un message."




Bonne lecture et à bientôt !

mardi 25 juillet 2017

Saigneur du Temps (3)

J'avance plutôt bien dans ce projet. Ma seule limite : de ne pas en avoir, je me fais plaisir et je fonce ! :)





"La première fois qu’il a vu Jonas, il n’était qu’un gamin. Un orphelin de plus dans les rues de Port Franc. Comme la plupart des petits oubliés de la ville, il survivait de rapines, de petits boulots et, occasionnellement, en se vendant au plus offrant.
Fallait bien manger.
C’est un géant qui lui est apparu ce jour-là !
Un titan de mauvais poil. Le type qui avait plaqué Liam sur une table n’avait pas eu l’ombre d’une chance ! Le couteau contre la gorge de l’adolescent avait ripé contre sa peau en même temps que son propriétaire volait au travers de la pièce. Soulagé de s’en sortir avec une simple estafilade, Liam avait couiné – s’il voulait rester honnête avec lui-même, il devait bien admettre que ce n’était pas son morceau de bravoure préféré – quand il l’avait jeté en travers de ses épaules. L’inconnu avait alors rugi :
— Vous vous en prenez à des mômes…
— Hey ! avait protesté l’adolescent mais une claque sur son postérieur l’avait vite calmé.
— …et vous vous appelez des hommes ?
Le sens de la formule avait toujours un peu échappé à Jonas mais, cet après-midi-là, il avait fait fort ! Les ivrognes avaient hésité.
— Mais c’est qu’une p’tite vermine ! Un giton ! Un voleur ! s’était indigné l’une des outres à vin.
Liam, qui n’avait jamais trop su quand la fermer, s’était redressé et avait adressé un geste éloquent au saoulard.
— Et toi, t’es qu’un vieux pervers ! Ta femme sait que tu trousses les beaux garçons ?
Jonas lui avait soufflé de se taire mais… trop tard. L’idiot éméché fonçait déjà dans le tas, suivi par ses copains tout aussi ivres. Liam avait ri aux éclats tandis que Jonas assommait les idiots avec une froide efficacité. Puis, histoire de se rendre utile, il avait utilisé son don pour projeter le contenu du bar – bouteilles, chopes, assiettes et couteaux – sur les fâcheux. Le géant blond avait profité du foutoir ambiant pour mettre les voiles, un gamin miteux et hilare toujours jeté en travers de ses épaules. "



Au total, j'en suis à un peu plus de 30 000 sec et un peu plus de 6000 mots. J'avance bien.

J'ai recommencé à lire avec plaisir aussi. Actuellement, je suis plongée dans Fangirl. J'adore l'héroïne (qui me rappelle moi en moins angoissée socialement quand même...).

Bref, je me fais plaisir.

vendredi 14 juillet 2017

Saigneur du Temps (2)

Je ne sais pas encore si ce passage restera tel quel dans le roman mais pour le moment, je l'aime bien et il me permet d'introduire un personnage clé dans le chapitre 2 sans avoir à développer et à expliquer...

Show don't tell... Ici, ce serait plutôt : écoute aux portes et démerde-toi avec ce que tu as surpris ! ^^


— Attends !
— Enfury ? Qu’est-ce… Je ne reviendrai pas !
— Je sais petite sœur. Je ne suis pas venu pour te ramener : je pars moi aussi.
— Quoi ?
— Je laisserai des traces évidentes de mon passage pour les attirer à ma suite.
— Je ne sais pas quoi dire. Mais… En’, tu es le meilleur forgeron de la famille, ils ne te laisseront pas t’en aller !
— Ils n’auront pas le choix. J’entre dans l’Ordre des Runes. Je mettrai mon art au service du Forgeron.
— C’est vicieux de leur faire ce coup-là deux jours avant mon mariage.
— La mariée ne sera pas devant l’autel, le scandale fera oublier l’affront fait aux parents.
— C’est vrai. Tu vas me manquer, grand-frère !
— Toi aussi. Ah ! Mon cadeau de noces, un peu en avance…
— Oh… Mais c’est…
— Tu es meilleure guerrière que la plupart des gars qui viennent rouler des mécaniques dans ma forge. Je suis content que la Faucheuse soit à toi.
— Merci… Je… Merci !
— Prends soin de toi, petite sœur.

Médiévales de Bouillon

Vieux motard que jamais, je vous donne rendez-vous à Bouillon pour les Médiévales (ou autour, en tout cas) après-demain toute la journée ! ...