mardi 25 juillet 2017

Saigneur du Temps (3)

J'avance plutôt bien dans ce projet. Ma seule limite : de ne pas en avoir, je me fais plaisir et je fonce ! :)





"La première fois qu’il a vu Jonas, il n’était qu’un gamin. Un orphelin de plus dans les rues de Port Franc. Comme la plupart des petits oubliés de la ville, il survivait de rapines, de petits boulots et, occasionnellement, en se vendant au plus offrant.
Fallait bien manger.
C’est un géant qui lui est apparu ce jour-là !
Un titan de mauvais poil. Le type qui avait plaqué Liam sur une table n’avait pas eu l’ombre d’une chance ! Le couteau contre la gorge de l’adolescent avait ripé contre sa peau en même temps que son propriétaire volait au travers de la pièce. Soulagé de s’en sortir avec une simple estafilade, Liam avait couiné – s’il voulait rester honnête avec lui-même, il devait bien admettre que ce n’était pas son morceau de bravoure préféré – quand il l’avait jeté en travers de ses épaules. L’inconnu avait alors rugi :
— Vous vous en prenez à des mômes…
— Hey ! avait protesté l’adolescent mais une claque sur son postérieur l’avait vite calmé.
— …et vous vous appelez des hommes ?
Le sens de la formule avait toujours un peu échappé à Jonas mais, cet après-midi-là, il avait fait fort ! Les ivrognes avaient hésité.
— Mais c’est qu’une p’tite vermine ! Un giton ! Un voleur ! s’était indigné l’une des outres à vin.
Liam, qui n’avait jamais trop su quand la fermer, s’était redressé et avait adressé un geste éloquent au saoulard.
— Et toi, t’es qu’un vieux pervers ! Ta femme sait que tu trousses les beaux garçons ?
Jonas lui avait soufflé de se taire mais… trop tard. L’idiot éméché fonçait déjà dans le tas, suivi par ses copains tout aussi ivres. Liam avait ri aux éclats tandis que Jonas assommait les idiots avec une froide efficacité. Puis, histoire de se rendre utile, il avait utilisé son don pour projeter le contenu du bar – bouteilles, chopes, assiettes et couteaux – sur les fâcheux. Le géant blond avait profité du foutoir ambiant pour mettre les voiles, un gamin miteux et hilare toujours jeté en travers de ses épaules. "



Au total, j'en suis à un peu plus de 30 000 sec et un peu plus de 6000 mots. J'avance bien.

J'ai recommencé à lire avec plaisir aussi. Actuellement, je suis plongée dans Fangirl. J'adore l'héroïne (qui me rappelle moi en moins angoissée socialement quand même...).

Bref, je me fais plaisir.

vendredi 14 juillet 2017

Saigneur du Temps (2)

Je ne sais pas encore si ce passage restera tel quel dans le roman mais pour le moment, je l'aime bien et il me permet d'introduire un personnage clé dans le chapitre 2 sans avoir à développer et à expliquer...

Show don't tell... Ici, ce serait plutôt : écoute aux portes et démerde-toi avec ce que tu as surpris ! ^^


— Attends !
— Enfury ? Qu’est-ce… Je ne reviendrai pas !
— Je sais petite sœur. Je ne suis pas venu pour te ramener : je pars moi aussi.
— Quoi ?
— Je laisserai des traces évidentes de mon passage pour les attirer à ma suite.
— Je ne sais pas quoi dire. Mais… En’, tu es le meilleur forgeron de la famille, ils ne te laisseront pas t’en aller !
— Ils n’auront pas le choix. J’entre dans l’Ordre des Runes. Je mettrai mon art au service du Forgeron.
— C’est vicieux de leur faire ce coup-là deux jours avant mon mariage.
— La mariée ne sera pas devant l’autel, le scandale fera oublier l’affront fait aux parents.
— C’est vrai. Tu vas me manquer, grand-frère !
— Toi aussi. Ah ! Mon cadeau de noces, un peu en avance…
— Oh… Mais c’est…
— Tu es meilleure guerrière que la plupart des gars qui viennent rouler des mécaniques dans ma forge. Je suis content que la Faucheuse soit à toi.
— Merci… Je… Merci !
— Prends soin de toi, petite sœur.

mardi 11 juillet 2017

Le Saigneur du Temps (1)

Je suis tombée de cheval dans mon projet Ölm. Et, c'est bien connu, quand on tombe, il faut remonter en selle. Après la merveilleuse fête médiévale de Comblain-au-Pont, je relève le défi !

Me revoilà à nouveau dans mon univers. Je n'arrive plus à avancer avec Haruka et Lerinn... pour le moment. Je reviendrai vers eux. Après tout, ils m'attendent bien depuis 2007. En attendant, je remonte le temps pour placer le nouveau roman à peu près 1000 ans avant l'Arche et Dasos (à une petite centaine d'années près...). Avec un titre charmant qui m'est tombé tout cru dans la bouche : Le Saigneur du Temps...

Jonas en a fini avec la vie de mercenaires. Depuis presque vingt ans, il tient une auberge et a fondé une famille. Quand un de ses anciens compagnons débarque pour lui demander son aide, il refuse. L'aventure, c'est bien pour les gamins pleins de feu, lui il a des responsabilités d'adulte et une famille.
Seulement, lorsque propre passé vient menacer sa famille, Jonas n'a plus le choix : il se résout à écouter ce que le Liam a à lui dire. La compagnie des Chiens Noirs (nom susceptible de changer) va devoir reprendre le flambeau et, probablement, sauver le monde. Mais qu'est-ce qu'une bande de mercenaires vieillissants pourrait faire face au Saigneur du Temps ?
*
De l'autre côté des montagnes, Furie fuit son peuple et un mariage forcé. Elle rejette en bloc les traditions patriarcales qui ont assuré la survie des Nains des Désolations. Elle veut voir ce dont elle est capable sans service trois pièces dans le pantalon et, surtout... découvrir ce monde extérieur dont son peuple a si peur.
Ses illusions ne durent pas longtemps mais elle a le caractère trempé dans l'acier des nains et l'amitié d'Abby, la pixie sans attache.
*
Le Saigneur du Temps se réveille braves gens ! Tremblez et embrassez vos proches une dernière fois car lorsqu'il sera enfin ramené à la conscience... Vous périrez tous !

Je vous offre le début du deuxième chapitre, histoire de découvrir Abby, une des protagonistes. Je vais devoir changer mon résumé si ça continue ! ^^;


"Abby n’a jamais aimé dormir seule. Il y a trop de cauchemars qui hantent ses rêves.
Cette nuit ne fait pas exception à la règle.
Mais mieux vaut rester seule que de se trouver mal accompagnée.
Alors, elle se cache.
Une dread crasseuse lui chatouille la joue. Elle tuerait pour un bain. Elle vendrait père et mère pour un morceau de pain et un lit chaud.
Une chance pour eux qu’ils aient été tués dans un raid. Elle ne se souvient plus qu’à peine de leurs traits. Elle était gamine à l’époque. À présent, qu’elle est adulte, elle refuse de retourner servir un Laird quelconque ou de finir dans un bordel !
Les Pixies adorent peut-être le sexe mais uniquement lorsqu’il est consenti !
Accroupie, entre deux caisses, cachée à la vue de tous par une bâche jetée par-dessus, elle somnole bercée par les cahots de la carriole trainée par deux épais chevaux de traits. Les contrebandiers n’ont aucune idée qu’ils passent la frontière avec plus de marchandises que prévu.
La roue rebondit dans une ornière, réveille pour de bon la passagère clandestine. Silencieuse, elle se glisse hors de sa cachette. Ils longent le flanc de la montagne. S’ils continuent à ce rythme, ils arriveront à leur cache bien avant le lever du soleil. Abby n’a pas l’intention de les accompagner jusque-là.
Ombre silencieuse, elle se laisse glisser à bas de la carriole et s’élance vers un bosquet. Les nuages masquent la lune et elle entend jurer les humains à mi-voix. Ils vont devoir sortir les lanternes couvertes. Elle n’a pas ce genre de problème et remercie Dame Chance avec ferveur avant de se glisser à couvert."




Et voilà, c'est tout pour ce soir !

Saigneur du Temps (3)

J'avance plutôt bien dans ce projet. Ma seule limite : de ne pas en avoir, je me fais plaisir et je fonce ! :) "La premièr...