mardi 11 juillet 2017

Le Saigneur du Temps (1)

Je suis tombée de cheval dans mon projet Ölm. Et, c'est bien connu, quand on tombe, il faut remonter en selle. Après la merveilleuse fête médiévale de Comblain-au-Pont, je relève le défi !

Me revoilà à nouveau dans mon univers. Je n'arrive plus à avancer avec Haruka et Lerinn... pour le moment. Je reviendrai vers eux. Après tout, ils m'attendent bien depuis 2007. En attendant, je remonte le temps pour placer le nouveau roman à peu près 1000 ans avant l'Arche et Dasos (à une petite centaine d'années près...). Avec un titre charmant qui m'est tombé tout cru dans la bouche : Le Saigneur du Temps...

Jonas en a fini avec la vie de mercenaires. Depuis presque vingt ans, il tient une auberge et a fondé une famille. Quand un de ses anciens compagnons débarque pour lui demander son aide, il refuse. L'aventure, c'est bien pour les gamins pleins de feu, lui il a des responsabilités d'adulte et une famille.
Seulement, lorsque propre passé vient menacer sa famille, Jonas n'a plus le choix : il se résout à écouter ce que le Liam a à lui dire. La compagnie des Chiens Noirs (nom susceptible de changer) va devoir reprendre le flambeau et, probablement, sauver le monde. Mais qu'est-ce qu'une bande de mercenaires vieillissants pourrait faire face au Saigneur du Temps ?
*
De l'autre côté des montagnes, Furie fuit son peuple et un mariage forcé. Elle rejette en bloc les traditions patriarcales qui ont assuré la survie des Nains des Désolations. Elle veut voir ce dont elle est capable sans service trois pièces dans le pantalon et, surtout... découvrir ce monde extérieur dont son peuple a si peur.
Ses illusions ne durent pas longtemps mais elle a le caractère trempé dans l'acier des nains et l'amitié d'Abby, la pixie sans attache.
*
Le Saigneur du Temps se réveille braves gens ! Tremblez et embrassez vos proches une dernière fois car lorsqu'il sera enfin ramené à la conscience... Vous périrez tous !

Je vous offre le début du deuxième chapitre, histoire de découvrir Abby, une des protagonistes. Je vais devoir changer mon résumé si ça continue ! ^^;


"Abby n’a jamais aimé dormir seule. Il y a trop de cauchemars qui hantent ses rêves.
Cette nuit ne fait pas exception à la règle.
Mais mieux vaut rester seule que de se trouver mal accompagnée.
Alors, elle se cache.
Une dread crasseuse lui chatouille la joue. Elle tuerait pour un bain. Elle vendrait père et mère pour un morceau de pain et un lit chaud.
Une chance pour eux qu’ils aient été tués dans un raid. Elle ne se souvient plus qu’à peine de leurs traits. Elle était gamine à l’époque. À présent, qu’elle est adulte, elle refuse de retourner servir un Laird quelconque ou de finir dans un bordel !
Les Pixies adorent peut-être le sexe mais uniquement lorsqu’il est consenti !
Accroupie, entre deux caisses, cachée à la vue de tous par une bâche jetée par-dessus, elle somnole bercée par les cahots de la carriole trainée par deux épais chevaux de traits. Les contrebandiers n’ont aucune idée qu’ils passent la frontière avec plus de marchandises que prévu.
La roue rebondit dans une ornière, réveille pour de bon la passagère clandestine. Silencieuse, elle se glisse hors de sa cachette. Ils longent le flanc de la montagne. S’ils continuent à ce rythme, ils arriveront à leur cache bien avant le lever du soleil. Abby n’a pas l’intention de les accompagner jusque-là.
Ombre silencieuse, elle se laisse glisser à bas de la carriole et s’élance vers un bosquet. Les nuages masquent la lune et elle entend jurer les humains à mi-voix. Ils vont devoir sortir les lanternes couvertes. Elle n’a pas ce genre de problème et remercie Dame Chance avec ferveur avant de se glisser à couvert."




Et voilà, c'est tout pour ce soir !

4 commentaires:

  1. Je passe rapidement juste pour t'encourager une nouvelle fois sur ce nouveau projet ! En plus, c'est sympa, ça me fait un extrait en plus à me mettre sous la dent, elles ont l'air bien sympa tes deux héroïnes, je sens que ça va faire des étincelles quand elles vont croiser les "vieux". ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça ! Le choc des générations. Elles vont s'amuser avec ce misogyne de Spike !
      Sinon, je suis de retour sur la marre avec un challenge pour le Saigneur, je ne sais plus si tu l'avais vu ou non... *poisson rouge, je sais...*

      Supprimer
    2. Si si, j'ai vu, et je suis ton challenge. Justement, je m'y suis abonnée mais je ne pouvais pas voir cet article et ne pas aussi t'encourage sur ton blog.

      Supprimer

Mois de septembre

C'est la rentrée ! Les gremlins rentrent à l'école et, moi, je profite de mon dernier mois à mi-temps. J'ai deux-trois object...